Portraits de Treilliérains

Des rendez-vous pour nettoyer la nature à Treillières

Attirés par la douceur d’une vie plus rurale, Sébastien Dauer et Laurence Billon, se sont installés sur Treillières il y a environ un an. Mais ils ont constaté que les paysages avenants de sa commune étaient souvent entachés par des détritus jetés sur les bas-côtés et ont décidé d’agir, sacs poubelles en main.

Mis en ligne le

« Nous avons remarqué énormément d’incivilités dans cette belle commune depuis que nous nous y sommes installés », témoigne Sébastien Dauer, qui participe à l’organisation de ces balades citoyennes. « Les routes sont jonchées de déchets divers et variés. » Résolus à ne pas rester inactifs face à ces gestes d’incivilité, Laurence Billon et lui se sont inscrits à des groupes d’entraide et ont réalisé que d’autres concitoyens partageaient leurs préoccupations et qu’il était possible de mutualiser leurs actions individuelles. De la réflexion à l’action, il n’a pas fallu longtemps à ces citoyens investis pour leur environnement.

« Par souci d’écologie et de bien-vivre, nous avons fait le choix de nettoyer les fossés de Treillières. Nous procédons également au tri complet des déchets récupérés : verre, plastique, canettes, tout venant, etc., car nous considérons que ramasser un déchet fait de nous leur nouveau propriétaire et nous devons le remettre dans son circuit de recyclage. » Après une vingtaine de sorties sur la commune (entre autres entre la zone du Ragon et le Super U de Treillières, entre le Gamm Vert et le rond-point de la rue de Rennes et sur la route de Notre Dame), ce ne sont pas moins de 50 sacs de 50 litres qui ont ainsi été collectés. « Étant donné la quantité de déchets, c’est un travail au quotidien, de tous, qui doit être fait pour sensibiliser les Treilliérain(e)s. C’est ce que nous tentons de faire avec un groupe de réseau social pour motiver d’autres personnes. » Nommé « Nettoyons la nature à Treillières et Grandchamp », ce groupe Facebook compte aujourd’hui près de 230 membres sensibles à cette initiative et prompts à unir leurs forces. Ils en ont eu l’occasion le 17 janvier dernier, avec une première opération ramassage, dans un rayon proche du stade. En l’espace de deux heures, près de trente sacs ont été remplis. Et ils ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin, puisque le 21 février, c’est à Treillières que les bonnes volontés sont appelées à se réunir

« Le principe de la collecte est assez simple et libre : chacun part de chez soi à l'heure qu'il souhaite. Mais nous imaginons un temps de collecte d'environ 2h. Entre 1h, et 3h pour les plus motivés », explique Sébastien. « L'objectif est de se retrouver ensuite vers 12h sur le parking derrière l’Espace de l’amitié. Cela se passera donc pour certains dans le bourg, et d'autres vers les hameaux alentours. Nous ne mettons pas de limite de distance, tant que cela se fait à pied ou en vélo. L'idéal est de s'inscrire sur le groupe Facebook privé et dédié à ces sorties afin de se tenir au courant des sorties à venir, de s'y inscrire, et de participer à l'organisation. » La coopération s’est établie avec les élus des communes de Treillières et Grandchamp-des-Fontaines, qui aident les participants dans l’évacuation des déchets. Dans ces conditions, l’élan n’est pas prêt de s’essouffler, puisque les organisateurs prévoient désormais une sortie tous les deux mois sur chaque commune.