Portraits de Treilliérains

Luc, aîné de tous

Mis en ligne le

C’est un visage connu, attendu, il est un peu ici chez lui, Luc Robbé. Ici, c’est l’EPHAD Les Sources du Verdet. Avec le CCAS, il propose au public, chaque jeudi, un temps convivial et d’échange à partager avec les résidents. Et pour enrichir le vécu et le quotidien des aînés, Luc, 78 ans, « n’hésite pas à venir, plusieurs fois par semaine ». Bavard, il n'esquive aucun sujet, reste attentif aux questions, se montre précis dans ses récits. « Autour d’un café, d’une promenade dans le jardin, je pro te des résidents comme eux pro tent de moi », dit-il. Dans sa quête de solidarité, Luc aux milles vies – service en Algérie, mareyeur, administration pénitentiaire, expert en façonnage – a toujours une anecdote, le mot pour rire. Sociable ? Le mot est faible. Participer à rompre l’isolement des autres, il en fait son affaire. « J’ai le souvenir que lorsque j’avais 7 ou 8 ans, j’accompagnais ma tante dans les maisons de retraite. Je trouvais ce mélange des générations assez naturel. Aujourd’hui, ce contact entre jeunes et anciens se perd. C’est dommage. On est toujours l’ancien d’un plus jeune, l’enfant d’un aîné, nous avons tous besoin les uns des autres ».